Rencontrer son animal totem

A la rencontre des différents règnes
(Minéral, Végétal, Animal)
de sa nature sauvage et pure
et de son animal totem.

14-15-16 Juillet 2017 en Haute Loire

stage-animal-totem

Dans ce stage, nous explorerons des univers subtils grâce au chamanisme, aux états modifiés de Conscience, à la transe, à la créativité spontanée, pour enrichir notre vie de tous ces liens invisibles que nous allons tisser avec la nature sous ses différentes formes.

ashes-and-snow-2La rencontre avec l’animal totem peut être primordiale !

Il ne s’agit pas que quelqu’un vous disent quel est votre animal, mais que vous alliez vous même à sa rencontre.

Ainsi vous vous découvrirez mutuellement, vous vous apprivoiserez, et vous commencerez à établir une relation, unique et riche, comme avec un nouvel ami, qui pourra vous soutenir et vous aider à évoluer vers votre nature profonde et ainsi réaliser le meilleur de vous même.

Et il est aussi beaucoup d’autres liens à tisser avec les autres règnes, avec les éléments, avec les directions, avec vos alliers, avec tout un monde subtil qui est là et qui ne demande qu’à ce que nous portions notre attention sur lui différemment pour se révéler.

Dans ce stage nous utiliserons principalement des outils chamanique (voyages au tambour vers le monde du haut et du bas, transe, rituels, marches de pouvoir, création d’espaces sacrés, contact avec la nature et les éléments…). Pragmatique et éclectique, nous utiliserons aussi d’autres outils comme :  l’hypnose, la bio énergie, l’art thérapie, etc …

La rencontre avec son animal totem est une histoire d’amour, une relation unique et précieuse qui se tisse

 

 

 

Informations pratiques :
14-15-16 Juillet 2017 en Haute Loire

du vendredi  à 14h au dimanche  à 16h
– en stage intensif : travail chamanique une partie de la nuit !
– animé par Eric Sunfox Marchal
– tarif  : 235 euros
((Tarif engagement = 195 euros avant le 14 juin- date limite de réception de l’acompte qui valide l’inscription)
– Stage accessible à tous : il est juste nécessaire d’être en assez bonne forme physique (certaines marchent dans la nature pouvant dépasser les 2 heures).

Hébergement :
– 4 places en chambre + 3 repas + 3 petits déjeuner. Ambiance rustique et agréable : 95€
– 12 places en tente perso à 3 mn de notre lieu : + 3 repas + 3 petits déjeuner : 85 €
– nourriture locale préparée par notre hôte


 

Alliés et Animaux Totem

(CHAMANISMEchemin-extase-b600extrait du livre :
CHAMANISME,chemin d’extase

YOGA, chemin d’enstase
– Eric Marchal > en vente ici < )

Le jeune Cramh, fier d’avoir participé à sa première hutte, l’estomac affûté par les trois jours de diète de plantes, a grand faim. Il se régale tout d’abord de l’abondance et de la qualité de ce qui est à disposition, fruit de la générosité de chacun. Il est aussi attentif à continuer à ne consommer que des aliments non salés. Il mange cependant plus que de raison pour quelqu’un qui rompt un jeûne.

Inévitablement, Cramh est ébranlé. Sa nuit est perturbée ! Il tourne et se retourne dans son lit comme un petit animal en cage. La digestion n’est pas la seule raison de son ébranlement… et il le sait.

Au réveil, alors qu’il est encore un peu perturbé, Ramalec lui dit :

Pour pouvoir continuer à avancer sur ton chemin chamanique, il est peut être temps mon jeune ami que tu trouves ton allié dans le monde animal. Tu vas avoir besoin de son aide manifestement.

– Vous voulez dire ma monture (vâhana) ? Comme Brahmâ chevauche Hamsa (oie ou cygne), comme Sûrya avec son cheval à sept têtes, comme Chandra est sur un char tiré par une antilope, comme Indra sur son char tiré par un éléphant blanc, comme Ketu vole sur son grand aigle…

Cramh prend le temps de la réflexion avant d’innocemment commander :

– … je crois que je vais prendre un taureau blanc, comme Shiva

Ramalec ne peut se retenir de s’esclaffer. Entre deux éclats il rabroue gentiment le jeune Cramh :

– Tu as vécu ta première hutte de sudation, mais tu n’es pas encore un dieu trônant fièrement sur son vâhana! Je voulais juste t’aider à trouver ton Animal-Totem.

Nous avons plusieurs gardiens ou guides ; certains sont maîtres animaux. Chez les Lakota, Bison et Aigle tiennent une place de premier ordre mais les petits ne sont pas moins importants.
Quand quelqu’un guérit de ses peurs et blessures intérieures après avoir rêvé qu’il avait vaincu un animal, celui-ci peut alors devenir son totem et son protecteur.

Totem est issu du mot algonquin ototeman qui signifie : « il est de ma parenté, de mon clan ». Le totémisme implique une relation entre l’individu ou un groupe d’individus et un animal, un ensemble d’êtres vivants, de phénomènes, d’objets.2

– De plus ce n’est pas toi qui choisit ton Animal Totem. C’est une rencontre qui se fait entre deux être, comme toute rencontre amoureuse. Pour commencer, dis moi, est-ce que tu aimes vraiment les animaux ?

Cramh vit depuis sa naissance dans ce village, et non pas dans la nature profonde. Il n’a pas vécu dans la proximité des bêtes sauvages comme les enfants élevés dans des peuples de tradition chamanique. Pourtant, les animaux sont partout autour de lui. Ils sont partout sous leur forme vivante incarnée tout autant que sous leur forme symbolique ou quasi mythique.

Les deux écrits fondamentaux de la mythologie hindoue qui ont bercé son enfance laisse une large place à ce rapport étrange entre l’homme et l’animal : le Mahabharata est écrit par un homme à tête d’éléphant (Ganesh), et dans le Ramayana, le héros, le prince Rama ne triomphe qu’avec l’aide d’Hanouman, général de l’armée des singes.

Les Yogis, comme les Chamans, ou les maîtres d’arts martiaux, ont longtemps observé les animaux et ont reconnus les particularités et qualités de chacun. C’est ainsi que bon nombre de posture de Yoga ont des noms d’animaux. Et Shiva lui- même est parfois le seigneur des animaux (Pashupatinath).

Shiva regarda les dieux et leur dit : Je suis le seigneur des animaux… Les courageux Titans, les Asuras, ne pourront être détruits que si chacun des dieux et des autres êtres assume sa nature d’animal. Les dieux hésitaient à reconnaître leur aspect animal. Shiva leur dit : Ce n’est pas une déchéance de reconnaître son animal [l’espèce qui correspond dans le règne animal au principe que chaque dieu incarne sur le plan universel]. Seul ceux qui pratiquent les rites des frères des bêtes, des Pashupätas, peuvent dépasser leur animalité. C’est ainsi que tous les dieux et les Titans reconnurent qu’ils étaient le bétail de Seigneur des animaux. » (Shiva Purûna, Rudra Sambitâ, V, chap. 9, p. 13-21.)3

On essaiera de gratifier tous les êtres vivants mobiles et immobiles (mobiles, comme les animaux ; immobiles comme les plantes), et de rendre honneur et bienfaits à tous les objets même inanimés. 4

Cramh, à la suite de la question de Ramalec, se souvient étonnamment de tout cela. Puis il pense à tous les animaux dont il sait imiter le cri, à tous ceux qu’il a soignés, à tous ceux qu’il caresse, à tous ceux qui peuplent ses rêves. Il est tellement évident pour le jeune Cramh que les animaux sont partout autour de lui, et qu’il les aime profondément, qu’il ne sait que répondre à Ramalec.

Ramalec, n’a pas besoin d’une réponse verbale. Ce n’était pas une vraie question, qui attendait une vraie réponse ; c’était plutôt comme une induction pour tourner l’esprit du jeune Cramh dans cette direction. Et Ramalec voit bien maintenant le visage du jeune homme s’illuminer d’un sourire.

Dans les temps reculés, animaux et humains pouvaient se parler. /…/ Par ses pouvoirs extra-sensoriels, l’intercesseur ou homme/femme-médecine abolit la barrière élevée entre humains et animaux et retrouve, pour un temps, la situation antérieure. Il connaît leur langage et peut incorporer leur énergie/pouvoir. 5

Ces esprits auxiliaires de forme animale jouent un rôle important dans le préambule de la séance chamanique, c’est-à-dire dans la préparation du voyage extatique aux cieux ou aux enfers. Généralement, leur présence est rendue manifeste pat l’imitation, par le Chaman, des cris des animaux ou de leur comportement. /…/ En apparence, cette imitation chamanique des gestes et des voix d’animaux peut passer pour une « possession ». Mais il serait peut-être plus exact de parler d’une prise en possession, par le Chaman, de ses esprits auxiliaires : c’est lui qui se transforme en animal, de même qu’il obtient un résultat semblable en mettant un masque d’animal, ou, encore, on pourrait parler d’une nouvelle identité du Chaman, qui devient animal-esprit, et « parle », chante ou vole comme les animaux et les oiseaux. /… / le Chaman est capable d’abandonner sa condition humaine /… / Enfin, il faut tenir compte de la solidarité mystique entre l’homme et l’animal, qui constitue une note dominante de la religion des paléo-chasseurs. Du fait de cette solidarité, certains êtres humains sont capables de se transformer en animaux, de comprendre leur langue ou de partager leur prescience et leurs pouvoirs occultes . Chaque fois qu’un Chaman arrive à participer au mode d’être des animaux, il rétablit, en quelque sorte, la situation qui existait in illo tempore, dans les temps mythiques, lorsque la rupture entre l’homme et le monde animal n’était pas encore consommée. 6

– Mais alors dites-moi, Shri Chri, je vais avoir un vrai Animal-Totem à moi ?

– Les choses ne sont pas si simples mon jeune ami…

– Non ! S’il vous plaît Shri Chri, ne compliquez pas tout encore une fois. Dites-moi juste si c’est un animal qui existe vraiment ?

– Bien sûr, … quoi que, … cela dépend de quel côté de la réalité on se place …

– Non, cela suffit ! Cette fois-ci, vous allez me répondre simplement par oui ou par non ; est-ce que l’Animal-Totem est un vrai animal qui existe, oui ou non !!!!

Autrement dit, non seulement l’animal protecteur permet-il au Chaman de se métamorphoser, mais il est en quelque sorte son « double », son alter ego. Ce dernier est une des « âmes » du Chaman, l’ « âme sous une forme animale », ou, plus exactement, l’ « âme-vie ». 7

La seule réponse de Ramalec est d’entraîner plus avant le jeune Cramh. Sur le chemin qui les mène à la clairière, Ramalec, l’invite à marcher pieds nus, silencieusement. Puis il l’invite à utiliser son odorat. Cramh est surpris par toutes ces odeurs qui sont autant d’histoires qui se racontent à lui. Comme si la diète de sel, et l’état dans lequel il entre maintenant mettaient son odorat en alerte. Comme si cela permettait à tous ses sens d’être en alerte d’ailleurs, réveillant par là son animalité.

Ramalec lui donne d’autres instructions dans la clairière. Cramh s’y adonne de son mieux. Cela continue longtemps. Longtemps.

Longtemps.

Tout cela forme maintenant une sorte de danse, mi-animale, mi humaine, qui tourne sans fin sur elle-même et dont Cramh n’est qu’un élément parmi d’autres. A chaque tour, il jette un œil vif vers le chemin, curieux de voir quel animal va y surgir.

Le temps passe encore, ou se suspend ? Comment savoir ? Cramh ne sais plus très bien qui il est et plus du tout ce qu’il doit chercher. A chaque tour, il y a juste ce chemin qui reste désespérément vide à l’entrée de la clairière.

Le temps. La danse animale. Lui. Qui ?

Soudain, il est là, il a toujours été là, depuis combien de temps est-il là ? Là, à observer le jeune Cramh.

Il était simplement ailleurs que là ou Cramh l’attendait. Évidemment.
Juste à coté de Ramalec. Évidemment.
Ils sourient tous les deux, ils se ressemblent même un peu. Évidemment.

Cramh s’effondre, il est avec son Animal Totem.

Ils pleurent, ils fondent, ils jouent, ils chahutent, ils s’aiment, ils ne se quitteront plus jamais, ils ont toujours été ensemble.

Beaucoup plus tard, les yeux pleins de reconnaissance pour le Chaman qui lui a permis cette merveilleuse rencontre8, Cramh demandera juste :

– Dites moi Shri Chri, vous connaissez-vous, en Yoga, la posture du Renard ?

1À mettre peut être en lien avec le 5ème Yama des Yoga Sutra de Patenjali : aparigraha : quand il rêvait la forme du contentement (santoshi), l’absence de convoitise.

2Totem – animaux, arbres et pières mes frères. Annie Pazzogna. Le mercure Dauphinois. 16

3Rapporté dans « Shiva et Dionysos ». Alain Daniélou. Fayard. P 68

4La légende immémoriale du Dieu Shiva. Le Shiva-purâna. Traduit du sankrit, présenté et annoté par Tara Michaël. Connaissance de l’Orient. Gallimard. P 108

5Totem – animaux, arbres et pières mes frères. Annie Pazzogna. Le mercure Dauphinois. p9-10

6Mircea Eliade – Le Chamanisme et les techniques archaïques de l’extase – Bibliothèqye historique Payot – p88-89

7Mircea Eliade – Le Chamanisme et les techniques archaïques de l’extase – Bibliothèqye historique Payot – p.90

8Merci infiniment à « Renard-du-Temps » Jean Claude Sujet, pour cela et pour tout !


Ce Chapitre est extrait du livre:
CHAMANISME, chemin d’extase.
YOGA, chemin d’enstase

Informations sur l’auteur :
Eric Marchal

* Chamanisme : les-forges-de-sylva.info
* Yoga : www.yoga-lyon.info
* Tantra :  www.savitur-tantra.fr
* www.eric-marchal.com

> Acheter le livre en cliquant ici <

Informations sur la maison d’édition :
* www.sirr-athanor.com

Editions Sirr-Athanor
Collection « Collection Ichor : Spiritualités »
Auteur: Eric Marchal
Parution : mai 2016
Pages : 326 pages
Format : 16.5 x 23 cm
ISBN : 978-2-9557176-0-8

Cette œuvre est publiée sous la licence : Creative Commons BY NC ND
Vous êtes autorisé à : partager, copier, photocopier, distribuer et communiquer cette œuvre par tous les moyens et sous tous les formats, selon les conditions suivantes :
Attribution : vous devez créditer l’œuvre, intégrer un lien vers la licence.
Pas d’Utilisation Commerciale : vous n’êtes pas autorisé à faire un usage commercial de cette œuvre, tout ou partie du matériel la composant.
Pas de modification :
(plus d’infos sur la licence créative Commons / Copy Left / Gauche d’Auteur, et sur notre engagement pour cette forme de partage, en cliquant ici)