Chamanisme chemin d extase : Purification, diete et alimentation

2.b) Purification, diète et alimentation

Le soir arrive enfin.

Le jeune Cramh a fait de son mieux pour tout ranger et tout nettoyer et Ramalec semble satisfait, l’espace d’un instant. Cramh s’enquiert :

– Etes-vous satisfait maître ?

– De quoi ? De ce début de rangement ?

– Début !!!??? s’insurge Cramh. Son regard parcourt l’alentour et ne voit rien à redire.

– Tu pensais réellement avoir fini le nettoyage ? Mais il ne fait que commencer !

Cramh reste un peu abasourdi. Il a fait de son mieux pourtant. Il ne voit plus grand chose à faire maintenant.

– Shri Chri, vous voulez que je nettoie toute la forêt ? Toute la planète ?

Ramalec rit de l’idée de son jeune disciple

– Commence par te nettoyer toi-même !

Ce n’était donc que cela. Effectivement il est couvert de poussière après sa journée de nettoyage. Il file à la rivière, se frotte et se brique et revient, rapidement, triomphant :

– Etes-vous satisfait maître ?

– De quoi ? De ce début de nettoyage ?

– Début !!!??? C’en est trop !!! Mais que voulez-vous encore ?

Le vieux Ramalec va alors chercher son bâton de sauge. Ce n’est pas la même sauge que celle qui pousse par ici 1. Ramalec commence par porter une flamme sous le bâton de sauge, jusqu’à ce que son extrémité devienne incandescente. Puis à l’aide d’une aile de rapace il dirige la fumée de sauge tout autour de son propre corps. Il prend son temps et semble aussi très attentif. Puis il fait le tour de tout l’espace que Cramh a nettoyé physiquement de son mieux toute la journée, avant que de ne lui tendre la sauge et l’aile

– Qu’est ce que je dois faire ?

– C’est bien que, avec l’aide d’un savon, tu aies enlevé la crasse physique de ton corps à la rivière. Maintenant tu peux enlever, avec l’aide de la Sauge, d’autres impuretés plus subtiles. Souviens-toi des Koshas2.

Le jeune Cramh se souvient, et se purifie alors de son mieux, corps, énergie, mental, jusqu’à conscience … et qui sait …

Lorsque l’entier circuit des nadi, saturé d’impuretés, devient purifié, alors seulement le Yogi devient capable de contenir le prana intégralement.3

Ramalec conduit alors le jeune Cramh, un peu à l’écart. Le jour décline, et il s’affaire pour profiter des dernières lueurs du jour pour préparer une macération. Cela fait, l’obscurité gagne alentour, tout autant que la faim gagne le jeune Cramh. Celui-ci s’apprête donc à rentrer pour manger. Mais Ramalec semble avoir d’autres projets pour lui.

– Dans un premier temps, il va te falloir pratiquer de nombreux jeûnes, diètes et mono-diètes de plantes, pour nettoyer ton corps. Ce n’est pas très différent de ce qui se pratique chez nous tu sais :

Dhauti (nettoyage du système digestif interne), basti (lavement par le rectum), neti (nettoyage nasale), trâtaka (nettoyage par les larmes), nauli (par les muscles du ventre), kapâlabhâti (nettoyage des poumons), telles sont les six actions auxquelles ont peut ajouter Gaja-Karani (nettoyage par le vomissement) 4

– Qu’est-ce que vous m’avez préparé-là Shri Chri ?

– Une macération de Tabac. Prenons juste le temps de la laisser macérer encore un peu pendant que je réponds à tes questions, ensuite tu m’en diras des nouvelles.

– Je peux aller manger en attendant ?

Ramalec a un large sourire, comme s’il avait préparé un tour à son jeune disciple.

– Non, je ne te le conseille pas !

Le jeune Cramh se renfrogne un peu, juste assez pour marquer sa désapprobation, puis s’inquiète de tout autre chose aussitôt. :

– Mais moi, je croyais que le tabac nuisait gravement à la santé ?!

– Qui a bien pu te mettre de telles sornettes dans la tête ? Le Tabac est une plante sacrée, c’est une plante maîtresse, enseignante, une plante de pouvoir, respectée dans beaucoup de civilisations et un peu partout sur terre. Ingérée, elle va t’aider à te purifier. Une décoction aspirée par le nez va t’ouvrir à des visions et des intuitions. Fumée, elle peut aussi te conseiller, te guider, multiplier les synchronicités, et venir t’instruire dans tes rêves. C’est aussi une magnifique offrande car les esprits aiment le Tabac. Elle est toujours un lien entre le monde subtil5 et le monde physique. Cultivé et préparé avec respect, bienveillance, et amour, une plante, comme un enfant, ou un disciple, pourra donner le meilleur de lui-même. Il faut au moins tout l’irrespect, la cupidité et la malveillance de l’industrie occidentale du tabac pour, en le mélangeant à des poisons, en faire ce qu’ils en font !

La pipe sacrée nous fut apportée et offerte par Ptesan Win, Femme BisonBlanc, qui apprit à notre peuple comment il devait vivre. Il est impossible de parler de nos cérémonies sans parler de Chanunpa, la Pipe Sacrée. Aucun rituel ne peut être célébré sans fumer la Pipe. En vérité, fumer la Pipe est en soi une cérémonie solennelle. Elle est le lien entre l’homme et le Grand-Esprit. La fumée qui s’en élève nous relie à ce qui est plus qu’humain /…/ Le Chanshasha, notre tabac indien, a également un caractère sacré. Ce n’est pas le même tabac que l’on trouve dans une Camel, une Lucky Strike ou une Marlboro ; Il est tout-à-fait différent. Quand vous avez la Pipe à la main, il est impossible de mentir : vous ne pouvez que dire la vérité. /…/ La Pipe elle-même n’est pas sacrée, mais c’est l’usage que nous en faisons et les prières que nous récitons en fumant qui lui donnent ce caractère. Une pipe n’est qu’un objet matériel, de fabrication humaine, jusqu’au jour où elle est utilisée dans une cérémonie, où on prie avec elle, où elle est vraiment consacrée. C’est alors qu’elle change de nature. en la tenant au creux de la main, son sens, son pouvoir et sa vibration spirituelle.6

Ramalec a bien un autre exemple similaire avec la sexualité, qui peut être un sommet de l’amour entre deux êtres, et même une voie d’évolution avec le Tantra, mais qu’une industrie avilit, détourne et profane dans la pornographie. Mais Cramh est encore trop jeune pour entendre cet exemple, alors Chri Ramalec se contente de dire :

– Il parait que «la beauté est dans l’oeil de celui qui regarde»7. Il en est peut être de même du « mal » ?

Cramh fait peu de cas de cette dernière remarque, son estomac vide s’impose à son esprit. Et il demande alors au vieux sage :

– Shri Chri, est-ce vrai ce qu’on dit au village ? Que vous ne respectez pas les règles ? Que vous mangez poisson et viande, comme certains Tantrikas ?

– J’ai longtemps moi aussi été végétarien, tant que cela était juste pour moi. Je me souviens très bien de Archie Fire Lame Deer, aux prises avec un homme, un végétarien qui le questionnait. Cet homme ne comprenait pas comment Archie pouvait être ainsi en relation et en amour avec le peuple animal et en même temps ne pas être végétarien. J’ai adoré voir Archie imiter alors l’agonie d’une carotte qui se fait manger par un végétarien. Ce qu’avait oublié cet homme, c’est qu’un Chaman est autant en lien avec le monde animal qu’avec le monde végétal. Pour un Chaman, il n’y a que peu de différence entre se nourrir de la chair d’un frère animal et se nourrir de la chair d’une sœur végétale. La vie se nourrit de la vie. Ce qui importe c’est la conscience et le respect… nous y reviendrons… et pour répondre à ta question : Oui, depuis, il m’arrive parfois de manger un animal (et non de la viande !). Je fais cela avec le plus de respect possible pour le frère animal qui a donné sa vie, et en conscience.

– Pour toi, pour commencer, je te propose trois jours de diète après le tabac. Puis pendant la durée d’une lune, en reprenant ton alimentation progressivement, tu vas cependant t’abstenir de saler tes aliments !

Le sel étant en principe prohibé pour les Yogin 8

On ne peut pas dire que ce programme ravissait le jeune Cramh. Ramalec le voyait très bien aux yeux hagards de son jeune élève. Aussi il lui apporta encore ces quelques précisions :

– et puis tout cela pourra aussi changer avec le temps, comme il est expliqué aussi chez nous.

Dans les premiers temps de la pratique, il est recommandé de manger des repas qui contiennent du lait et du beurre clarifié (ghî). Par la suite, lorsque la pratique devient établie, une telle discipline n’est plus nécessaire.9

– Tu vois, en Chamanisme on passe son temps à se nettoyer, à se purifier. Et l’on fait de même avec les lieux où l’on vit, où l’on pratique, où l’on célèbre. Je ne crois pas que cela ait à voir avec une quelconque morale ou hygiène comme je l’entends encore ici ou là. Mais souviens-toi toujours que l’autre nom que l’on donne aux Chamans est « les hommes creux ». Alors se nettoyer, se purifier, revêt un tout autre sens. Cela permet d’enlever les impuretés, physiques, émotionnelles et mentales bien sûr. Mais devenir creux, c’est aller plus loin. C’est se vider de toute substance. Même de sa « propre » substance (c’est le cas de le dire). Alors l’espace creux, nettoyé et libéré, même libéré de soi et de sa croyance en sa propre importance, devient un espace prêt à accueillir … A ce niveau cela devient le contraire de la psychanalyse et du développement personnel, où l’on ne s’occupe que de soi. Le véritable Chaman, (beaucoup se perdent en chemin) est tellement creux, qu’il n’est plus là, mais laisse passer la lumière, … comme les fêlés.

Mais nous y reviendrons plus tard…

Le Tabac est prêt et il t’appelle.

1Celle que l’on appelle la Sauge Blanche pousse principalement en Amérique du nord. Séchée et rassemblée en petits paquets elle forme des sortes de bâtons de 20 cm de long et 5-6 cm de diamètre.

2Annamayakośa est l’enveloppe qui correspondant au corps physique ou grossier

prāṇamayakośa est l’enveloppe faite de vitalité, d’énergie vitale (prāṇa) et du souffle énergie.

Manomayakośa est l’enveloppe composée de pensées et d’émotions constituant l’aspect psychologique

Vijñānamayakośa est l’enveloppe faite de l’intelligence supérieure, d’une conscience plus large

Ānandamayakośa est l’enveloppe composée de béatitude ou de félicité

3Hata-Yoga-Pradipika II.5 Introduction, traduction et commentaires par Tara Michael – Fayard

4Résumé personnel très simplifié du Hata-Yoga-Pradipika II.21 à II.41 à partir de l’Introduction, traduction et commentaires par Tara Michael – Fayard

5je n’aime pas dire « invisible ».

6Le cercle sacré – Mémoires d’un homme-médecine sioux – Archie Fire Lame Deer – Albin Michel – p311

7Oscar Wilde

8Hata-Yoga-Pradipika III.36 Introduction, traduction et commentaires par Tara Michael – Fayard

9Hata-Yoga-Pradipika II.14 Introduction, traduction et commentaires par Tara Michael – Fayard


Ce Chapitre est extrait du livre:
CHAMANISME, chemin d’extase.
YOGA, chemin d’enstase

Informations sur l’auteur :
Eric Marchal

* Chamanisme : les-forges-de-sylva.info
* Yoga : www.yoga-lyon.info
* Tantra :  www.savitur-tantra.fr
* www.eric-marchal.com

Informations sur la maison d’édition :
* www.sirr-athanor.com

Editions Sirr-Athanor
Collection « Collection Ichor : Spiritualités »
Auteur: Eric Marchal
Parution : mai 2016
Pages : 326 pages
Format : 16.5 x 23 cm
ISBN : 978-2-9557176-0-8

Cette œuvre est publiée sous la licence : Creative Commons BY NC ND
Vous êtes autorisé à : partager, copier, photocopier, distribuer et communiquer cette œuvre par tous les moyens et sous tous les formats, selon les conditions suivantes :
Attribution : vous devez créditer l’œuvre, intégrer un lien vers la licence.
Pas d’Utilisation Commerciale : vous n’êtes pas autorisé à faire un usage commercial de cette œuvre, tout ou partie du matériel la composant.
Pas de modification :
(plus d’infos sur la licence créative Commons / Copy Left / Gauche d’Auteur, et sur notre engagement pour cette forme de partage, en cliquant ici)