L’association : les Forges de Sylva

L’association les Forges de Sylva a pour but d’accompagner les personnes dans leur épanouissement, sur différents plans (physique, corporel, intime, émotionnel, existentiel, spirituel), cela de façon personnel et transpersonnel. Pour cela nous privilégions des techniques et des voies de guérison, de plénitude, ou d’éveil, qui ont fait leur preuve depuis longtemps (Chamanisme, Yoga, Tantra, Méditation, etc …)

Pour cela nous organisons un certains nombre de Pratiques, auquel chacun peut être convié.

enclume-forges-sylva-chamanisme-yoga-tantra-2

L’association « les-Forges-de-Sylva » a pour but de servir la Nature[1] . Elle oeuvre à promouvoir et développer la pratique des voies reposant sur une interaction directe entre l’homme et son environnement naturel. Pratiques qui vont dans le sens d’une harmonie et d’un épanouissement mutuel, telles qu’ils existent en particulier dans les cultes archaïques. Pour cela, elle privilégiera toute forme de créations artistiques, ou de rencontres en rapport a son objet.

L’association « les-Forges-de-Sylva » est une association à but non lucratif, régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, fondée le 24 Août 2006, à Lyon (Parution au Journal Officiel le 28 Octobre 2006 N°Siret : 494 836 430 00012)

Vous pouvez nous contacter au :

Association les-Forges-de-Sylva
57 rue Robert – 69006 Lyon
tél. : 06.23.14.97.33
ou par mail : « les-forges-de-sylva » +  » @ » + « chamanisme.fr »

le logo de l’association « les-Forges-de-Sylva » est inspirée une partie du « Chaudron de Gundestrup [2] »


[1] Dans l’objet de notre association, nous entendons Nature au sens très large de la nature dans laquelle baigne l’Homme, mais aussi de la Nature humaine profonde, du sauvage, du sacrée, du magique, de l’invisible, du subtil , du sensible, de l’intuition, de la création,, du féminin, de l’enfantin, de la folie, de la bienveillance, du cerveau droit, de l’artistique, de l’inconnu et plus encore de l’inconnaissable et du Nagual.

[2] le Chaudron de Gundestrup : article tiré de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

Le chaudron de Gundestrup est un chaudron celtique datant du IIe siècle av. J.-C. retrouvé dans une tourbière du Jutland au Danemark. Il est constitué de l’assemblage de 13 plaques d’argent, (12 richement décorées par martelage et une circulaire constituant le socle et le fond), et mesure 42 cm. de haut pour un diamètre de 69 cm.

Il est conservé au Musée National du Danemark de Copenhague dont il est une des pièces les plus célèbres.

Ce chaudron est parcouru de nombreux motifs illustrant la mythologie celte, tels qu’une représentation de Cernunnos, une autre de Taranis, une encore d’un dieu ou d’un géant plongeant des guerriers morts dans un chaudron afin de les ressusciter. Dans le monde celtique un mythe largement répandu est celui du chaudron « magique », il peut donner de la nourriture pour un millier d’hommes, tel le chaudron d’abondance du Dagda, ou bien donner le savoir universel à celui qui goûte de son contenu ou encore ressusciter les morts. Ces vertus sont d’ailleurs à rapprocher de celle des sources bienfaitrices. Le Saint Graal du roi Arthur n’est autre qu’un avatar christianisé du chaudron d’abondance ou du chaudron de la connaissance.